Réussir son voyage à la Nouvelle Orléans

Nos annonceurs



La Nouvelle Orléans à cet aura de grandeurs de décadence et c’est également l’endroit où le Bon temps ne cesse de rouler. La Nouvelle-Orléans vous rappellera forcément les Caraïbes, si vous y êtes allés.  Outre la chaleur dés l’entrée dans l’aéroport, l’ambiance très relax fait penser à celle très relâchée que l’on rencontre dans les îles, d’où le nom Big Easy.

La duré de votre séjour déterminera les choses que vous aurez le temps de visiter en gardant un rythme acceptable. Nous commençons donc par le plus évident.

Jackson Square

Jackson square se trouve au centre du French Quarter pas très loin du Mississippi comme la Place Jacques Cartier à Montréal… mais la comparaison s’arrête là. Ici vous avez les touristes d’un côté et ceux qui aimeraient faire de l’argent avec les premiers. C’est un point de ralliement pour les trucs touristiques, tel; les tours de calèches, le point d’embarquement du Steamboat Natchez. S’ajoute à cela les Street Artists, c’est-à-dire les mimes, les voyantes, les peintres et quelques musiciens, agréable à attendre.

C’est coloré et animé. Pour vous situer, derrière la cathédrale se trouve Royal street, la rue des antiquaires. Une rue plus tard, c’est Bourbon street. Donc les chances que vous passiez ici sont bonnes.


Cocktails

La Nouvelle Orléans a offert au monde plusieurs cocktails tels le Sazerac, le Cocktail nécrologique et le Ramos gin fizz. Il serait donc impoli de ne pas rendre hommage à ses merveilleux cocktails et quoi de mieux pour y arrivé que de le faire dans un des nombreux bars ; dont Cure un bar haut de gamme, situé dans Uptown, Freret qui travaille fort à remettre l’art du mix à la mode.

Pour ceux qui désirent visiter une place qui possède beaucoup d’histoire nous vous suggérons French 75, situé dans le French Quarter. L’endroit a fait la liste des 25 meilleurs bars des États-Unis, du magazine Gentleman Quarterly ou si vous préférez GQ. 

Le Jewel of the South, situé au 1026 St Louis est maintenant la nouvelle résidence de Chris Hannah. Ce barman de réputation international, qui s’est fait connaitre au French 75, il ne fait pas juste préparer le drink il en fait un spectacle.

Tales of the Cocktails

Certains pourraient argumenter, mais semble-t-il que le truc que l’on a baptisé Cocktail serait une invention de la Nouvelle Orléans. Quoi qu’il en soit à chaque année en juillet se déroule un évènement qui se nomme Tales of the Cocktail. Des mixologistes de renom et des barmen d’un peut partout convergent sur le French quarter. Ces derniers, opérant d’une douzaine de bars, de restos et d’hôtels offrent au public des mix sortant de l’ordinaire… il y a même des conférences et ateliers.


Bourbon Street

L’artère est surtout connue pour ses bars, ses boites de danseuses et quelques restos. L’endroit est généralement fréquenté par une meute de touristes à moitié ivre qui y déferlent chaque année pour le Mardi Gras, le Spring Break, les parties à domicile des Saints, le 4 de juillet et n’importe quelle bonne excuse qu’on peut trouver. Ça fait long comme phrase, mais on a tout couvert.


Faubourg Marigny

Frenchmen street

Lorsque les universitaires en boisson, élurent Bourbon street comme étant une destination du Spring Break, la communauté des musiciens fit un mouvement latéral en direction de Frenchmen street. C’est dans le quartier historique qu’est le Faubourg Marigny et à quelques pas du French Quarter, que vous trouverez des boites comme DBA. La boite porte les initiales de Glen David Andrews, ce Jazzman qui est revenu de loin, se pointe sur scène à l’occasion, surtout les lundi soir. 

Vous y trouverez également le Snug Harbor, un bistro Jazz. C’est un bon endroit pour commander un hamburger, une fritte, une bière et écouter du bon Jazz. Le Blue Nile présente de bon band et l’atmosphère est à la fête.  Ici c’est l’endroit pour déguster du Southern / soul food, du Cajun, du Créole et pour ceux qui ne sont pas en mode découverte / exploration, ils ont également des sous marins.


Les Po-Boys

Pour apprécier la culture locale, c’est bien de sortir des sentiers battus. Ceux qui désirent déguster la spécialité locale pourront se vanter d’avoir mangé un Po-Boys.

 C’est un sandwich fait sur un pain baguette, avec une généreuse portion de mayonnaise et rempli d’huitres ou de crevettes frittes. D’abord il y en a partout, mais pour les connaisseurs, il y a le Parkway Bakery & Tavern. Le président Obama a visité la place quand il était en poste. C’est situé au 538 Hagan Ave.

Mahony’s Po-Boy Shop, au 3454 Magazine Street, il est situé dans une vieille maison très accueillante et se serait un bon endroit pour vous arrêter si vous avez opté pour faire du shopping sur magazine street. Si vous passez en ville en novembre, il y a l’Oak street Po-boy Festival. 30 kiosques et au de là de 40,000 visiteurs viennent faire la fête dans le district de Carrollton.


Visite du quartier du Garden District

Si le temps vous le permet, il y a le Garden District c’est le vieux quartier chic de la ville. Le district a vu le jour en 1803, c’est très Deep South, version pour les Blancs. C’est ici que se trouve les maisons blanches à colonnades qui sont emblématique du Deep South, elles sont entourées de jardins à la flore luxuriante.

Il y a des visites guidées à pied du quartier. Le guide vous désigne une grosse habitation, puis vous dit que Drew Brees, Sandra Bullock, Nicolas Cage ou encore Peyton Manning habite ici. Mark Twain a déjà habité ici, mais il a quitté, il y un bout.

Il existe un site qui se nomme Free Tours on Foot, ce site facilite les contacts entre différents guides pigistes et les visiteurs désirant prendre une marche dans le coin avec quelqu’un qui vous pointe sur les trucs intéressants. Après la visite vous laissez vous laissez un généreux pourboire si vous avez trouvé le travail du guide 5 étoiles, sinon quelques billets avec la face de George Washington dessus.

Lafayette Cemetery #1

Bien qu’il existe d’autres cimetières qui mériteraient une visite, c’est celui-ci qui est le plus souvent visité et pour cause.  Il est situé une rue au sud de St Charles avenue et il bordé par Washington d’un côté et par 6th de l’autre. C’est d’ailleurs sur ces deux rues que sont situés les deux accès du cimetière.

La construction du cimetière débuta en 1832 et dès 1833, il était en opération. Il y a au-delà de 1000 tombes et mausolées ici 7000 personnes enterrées ici. L’endroit a été vu souvent au cinéma et à la télé, récemment dans NCIS: New Orleans. Récemment; Mark Ruffalo, Ryan Reynolds et  Samuel L. Jackson ont été aperçu par des visiteurs. Ici aussi vous pouvez faire une visite guidée et sur le site Free Tours on Foot, vous trouverez un parcours pour ceux qui désirent visiter en solo.