Pourquoi visiter le Costa Rica

Nos annonceurs



Faune du Costa Rica

Préparer son voyage au Costa Rica

Le Costa Rica est l’une des destinations touristiques les plus prisées de la planète. Ce petit bout de terre recèle cinq pour cent de la faune de la planète. Le Costa Rica est un des derniers endroits où la nature est encore intacte.

L’endroit est en quelque sorte un précurseur en écotourisme pour l’ensemble des  Amériques. La région avoisinante la côte des Caraïbes vous offre une variété d’écosystèmes aquatiques et des plages de sable noir et blanc.

La côte du Pacifique quand à elle possède une grande partie des centres touristiques et c’est ici que l’on pratique le surf. Si vous êtes un amateur, vous irez probablement à Esterillos, Jacó, Hermosa et Boca Barranca. C’est dans le secteur du Golfito que se forme la célèbre “vague longue gauche”.


San José – L’arrivé

C’est surement ici que votre voyage débutera, nous parlons de l’aéroport international Juan Santamaría, code SJO. Il est situé à 17Km à l’ouest de Sa José, la capitale du Costa Rica. Maintenant, une fois la douane passée, nos options sont les suivantes.

Si vous devez vous rendre à San José, parce que votre hôtel s’y trouve, vous pouvez prendre le bus municipal, ce n’est pas dispendieux du tout, par contre avec des valises et le fais que vous devrez prendre un taxi de toute façon une fois rendu au terminus Coca Cola… c’est à bien y penser.

Deuxième option, prendre un taxi, le coût en sera de $35, par contre vous pouvez payer d’avance au guichet taxi.

Une location?

Si vous avez l’intention d’explorer le pays ou si encore vous quittez pour la côte ouest, à ce moment prévoyez louer un véhicule 4X4, vous êtes au Costa Rica pas à Las Vegas. Ici il y a des trous, les routes sont laissées à l’abandon, comme au Québec.

Un groupe de location s’est attiré de bons commentaires des internautes, il s’agit de Wild Rider, ils viennent vous chercher à l’aéroport, ce qui est vraiment bien et comme le nom le suggère, ils sont spécialiste des véhicules tout terrains.

 Si vous arrivé très tôt ou si les bureaux du locateur de votre choix ne sont pas encore ouvert, vous pourriez prendre un taxi et aller déguster un déjeuner Nord Américain. Voici quelques endroits qui reviennent souvent avec de bons commentaires, d’abord Rosti Pollo et Calalu. Il y également un Denny’s pour ceux qui ne veulent pas être trop dépaysé.

Shopping

Côté shopping, il y a le Mercado Central. C’est très coloré, il y autant des produits de la terre et de la mer que des gugusses à gosse de toutes sorte. Quelques Snack Bars servent de la bonne nourriture. La visite peut s’avérer intéressante, mais faite attention aux pickpockets.

Pas très loin de San Juan, situé à San Pedro, vous trouverez le Mall San Pedro. Ce bâtiment à l’architecture bizarroïde, propose à ses visiteurs des boutiques, une salle de cinéma, des jeux d’arcade, un Food court et deux discothèques. C’est surtout fréquenté par les étudiants, les jeux d’arcade et le Food court ont vendu la mèche. Donc pour s’imprégner dans la culture locale c’est la place.

Parc National Tortuguero

Le Parc de Tortuguero se trouve sur la côte Caraïbes du Costa Rica à 158m au Nord-est de San Jose. Première chose à retenir, il n’y a pas de route qui le relie au reste du pays, donc il y a l’avion et la combinaison de l’autobus jusqu’à Limon et ensuite le bateau jusqu’au Parc. Vous vouliez vivre l’aventure avec un grand A, vous allez être servi.

Le parc est parcouru par les Canales de Tortuguero, ces derniers ont été construits en 1974 pour permettre de relier Limon aux villages côtiers. Le but étant d’utiliser des embarcations plus solides et volumineuses que les pirogues. Donc si vous ne prenez pas l’avion, il vous reste le taxi boat qui vous fera découvrir des plantations de bananes, ainsi que la forêt tropicale.

Pour ceux que cela intéresse le nom Tortuguero signifie là où pondent les tortues et c’est probablement là que réside l’intérêt de se rendre au parc. Les tortues pondent surtout durant les de Juillet et Août.

Bien que les tortues soit l’attraction principale, vous pourrez observer des paresseux, des singes hurleurs et d’autres espèces tropicales. Souvenez-vous que rendu sur place, la visite se fait au moyen d’embarcations et c’est ici qu’il faut planifier. Les resorts ont des embarcations pour leurs clients et vous aurez de la compagnie.

Pour les plus aventureux, il y a la location de Kayaks (simple et double), puis il y a les guides locaux avec leurs embarcations qui vous proposent de vous faire découvrir le parc. Prenez le temps de vous renseigner, il y a des arnaqueurs même dans la jungle.

Cahuita

Cahuita  est situé sur la côte caraïbe du Costa Rica, près de la frontière du Panama, à 43Km au sud de Limon et à 200 kilomètres au sud-est de San José, l’endroit est accessible par la route 36. Cette ville typique des Caraïbes, qui  vit au rythme du reggae et du calypso, est devenue une destination recherchée, possiblement par la présence du Parc National de Cahuita.

C’est en 1978 que ce dernier été créé dans le but surtout, de protéger le récif de corail qui entoure la Punta Cahuita. C’est parc à la superficie modeste on parle ici d’à peine 10 km2 avec 1 067 hectares de terre et 22 400 hectares en mer, mais il est tout de même un des parcs les plus visités du Costa Rica.

Les eaux tranquilles de l’endroit sont un bon point pour les amateurs de snorkeling, les fonds marins sont une merveille, la chaine de récifs formés de plusieurs sortes de coraux est habité par une grande variété de poissons exotiques.

Avec ses 600 habitants et son parc national, ce petit village de bord de mer est une destination qui a su résister au tourisme de masse. Cahuita est aussi appelé  “la petite Jamaïque”, la raison est dû à la présence de Jamaïcains dans le coin. 

 Cahuita vous offre ce que vous trouvez sur les posters des agences de voyages, c’est-à-dire ; cocotiers, forêt tropicale, poissons multicolores, récifs coralliens, singes capucins, plages de sable blanc et de sable noir. Le paradis quoi ? Vous pouvez vous y rendre en bus à partir de San José, le trajet dure entre 4 et 5 heures… c’est-à-dire le même temps que le voyage en avion à partir de Montréal et les sièges ne sont pas tout à fait aussi confortable que dans le Boeing … mais vous pouvez louer une auto ou mieux que cela, un véhicule 4×4.

Oui car vous n’êtes pas en Californie, admettons. Si la location n’est pas une option, genre vous êtes trop jeune, le bus se prend à la gare routière “Gran Terminal del Caribe” de San José.

Monteverde

Monte Verde Bridge
Monteverde Park

La région de Monteverde, située dans le nord du Costa Rica, se compose de grandes étendus forestières, couvrant de luxuriantes montagnes dont l’altitude varie de 800 à 1,800 mètres. Donc pas étonnant qu’elle porte le nom de Forêt de nuages de Monteverde. Cette étendue de forêt vierge d’une superficie de 105 km², doit en grande partie son état de conservation à des Quakers.

Ceux-ci ont quitté les États-Unis dans les années 1950 et ont mis en place des mesures pour protéger l’environnement. Lorsque vous arriverez sur place après avoir sillonné pendant deux heures cette petite route en lacet, c’est un pays imaginaire émergeant des brumes qui vous accueillera. Par contre vous découvrirez une région remplie d’hôtels et pourvu d’un grand nombre d’activités.

Parmi les nombreuses activités, il y a les agences de tyroliennes. Vous savez ce truc qui consiste à revêtir un harnais puis s’attacher à un câble d’acier, puis vous décoller et glisser à toute allure au milieu au dessus de la cime des arbres de la jungle? Bien qu’il existe d’autres endroits de la sorte au Costa Rica, l e meilleur endroit pour se lancer reste Monteverde, avec sa forêt enveloppé d’une fine brume.

Durant votre aventure en forêt regardé attentivement, vous pourriez apercevoir un quetzal. Ce superbe oiseau de grande taille est très rare, il est vert émeraude, rouge et bleu azur et il habite la forêt tropicale en altitude. En revanche, il est relativement aisé de surprendre des singes hurleurs ou des capucins. 

Parc National Manuel Antonio

Manuel Antonio

Le parc National Manuel Antonio est situé sur la côte ouest de Costa Rica à 165Km de San José. C’est le plus petit, mais aussi le parc le plus visité du Costa Rica et malgré cela, tous ceux qui y ont été sont unanime pour dire que l’endroit est fantastique.

Vous avez des plages comme ont les voit au cinéma, des capucins (les singes pas les moines) passent à toute allure sur la plage. Vous verrez des pélicans plonger dans des eaux cristallines pour attraper du poisson. Pour des raisons de conservation la direction du parc a décidé de réduire le nombre de visiteurs à 600/jours en semaine et 800/jours les week-ends.

Dans le parc vous trouverez des singes hurleurs, singes écureuils, les singes tití et des paresseux qui vous regarderont passer, accroché ou couché sur une branche. Lorsque vous  serez sur la plage et peut-être même du balcon de votre chambre d’hôtel vous pourriez observer, les dauphins à gros nez, les dauphins tachetés et les baleines à bosses.

Playa Espadilla Sur

Outre le parc, il y a beaucoup d’hôtels et de restos, ainsi que des activités tels; le kayak, le snorkeling et le surf, oui vous pouvez passer de nombreuses journées et ne pas vous ennuyer. Le Parc National de Manuel Antonio est une des destinations les plus recherchée du Costa Rica.  Ses impressionnantes plages de sable blanc, ses eaux bleues du Pacifique et ses centaines d’hectares de forêt humide font de ce parc l’un des endroits les plus visités et pour cause.

Montezuma

Montezuma est situé sur la côte du Pacifique, ce petit village de pêcheurs est rapidement devenu depuis les années 80, l’endroit pour ceux qui sont sur un budget serré. C’est l’endroit qui convient aux décontractés, si vous êtes le genre qui est bohème quand il est en vacance, c’est la place. Vous pouvez y fréquenter d’autres gens sympas, frayer au milieu des néo-rastas, observer les fans de yoga dans leurs activité matinales au lever du soleil.

Si le temps vous le permet vous pourriez trouver quelqu’un qui vous apprendra le jonglage de feu, c’est un truc formidable pour impressionner les collègues de travail au prochain party de Noël chez Bombardier, par exemple.

Le Guanacaste

Cette province du Costa Rica se trouve sur la côte du pacifique dans le nord du pays. Le climat est beaucoup moins humide que sur la côte des Caraïbes et ont ne parle même pas des cordillères enveloppées de bandes de nuages. Ici on trouve des plaines arides, avec ses cavaliers et ses rodéos, la province du Guanacaste est couverte d’haciendas.

C’est également à cet endroit que vous trouverez les volcans Tenorio, Orosí, Miravalles et Rincón de la Vieja, car voyez-vous ici au Costa Rica des volcans ils en ont plusieurs, ça frôle la centaine, mais heureusement ils ne sont pas tous actifs.

Mais ce qui nous intéresse ce sont les plages et ici la la côte abrite quelques-unes des plus belles plages du pays. Beaucoup de diversité, Playa del Coco se veut l’endroit que les amateurs de plongé, vont vouloir visiter, tandis que Playa Flamingo plaira aux amateurs de pêche sportive. Les surfeurs aiment bien Tamarindo, mais aussi les snorkeleurs et ceux qui préfèrent se faire bronzer et faire une petite saucette, à ce moment là Playa Panama avec son sable blanc et Playa Hermosa sont une bonne option.

Inutile de dire qu’il y a plusieurs Resorts qui donnent directement sur la plage, quand même! Vous avez le meilleur des deux mondes dans la province du Guanacaste et de merveilleux couchés de soleil sur le Pacifique.

Le volcan Poás

Volcan Poas

Le Parc National Poás est l’un des parcs les plus visités du Costa Rica, ceci est dû principalement au fait que le volcan Poás offre un spectacle splendide et qu’il est situé à 37 km au nord-ouest de San José.

Qu’est ce qui le rend intéressant, c’est en autre qu’il atteint 2 708 m d’altitude et il est encore très actif. L’autre élément est que Costa Rica étant petit il est possible par temps clair d’apercevoir à partir du belvédère, la mer des Antilles, ainsi que l’océan Pacifique et le volcan Arenal.

La Fortuna de San Carlos

La Fortuna de San Carlos est une petite ville au Nord Ouest de la capitale San José. C’est la porte d’entré du parc national du Volcan Arenal. Outre ce dernier qui est encore très actif, il y a le volcan Chato qui est dormant. L’endroit regorge de choses à voir et à faire, tel; les chute de la Fortuna et des bassins thermique. Vous aurez deviné que la chaleur provient de la base du volcan Arenal.

Volcan Arenal

Dans la Cordillère volcanique centrale du Costa Rica, le volcan Arenal est l’un des volcans les plus récents et  célèbres du pays. Ce géant à la forme conique parfaite est toujours actif, mais il ne laisse plus de magnifiques coulés de lave rouge incandescentes couler le long de son cône. Il offre tout de même une vue spectaculaire, lorsque le temps le permet, car sa silhouette majestueuse est souvent drapée par des filets de brume.

Le volcan Arenal est étroitement et constamment surveillé pour la sécurité des résidents locaux et des visiteurs. Ceci est du au fait qu’il a fait éruption en 1968 et causé d’important dégâts. Tous les hôtels ont une vue directe sur le volcan. Pour ce qui est de le voir de près, il y a un circuit qui est d’environ 3-4 km et les pistes sont très faciles à marcher. Vous verrez des singes, des coatis, ainsi que des cochons sauvages et de petit serpent jaune vénéneux, donc porté des bottes.

Cartago

Cartago fut la capitale du Costa Rica jusqu’en 1823, date à laquelle le transfert de titre est passé à la ville de San José. Elle est située dans la province du même nom, cependant c’est la région qui offre le plus au chapitre de l’art colonial. C’est ici que se trouve le temple d’Orosí, qui date de 1743. 

Nous sommes loin des côtes, ici il y a deux cordillères, la cordillère Centrale, où se trouvent les volcans Irazú et Turrialba, ainsi que la cordillère de Talamanca, avec l’imposant Chirripó, le point le plus élevé du Costa Rica avec ses 3.820 mètres d’élévation.

Guayabo

A Guayabo, les visiteurs découvrent les énigmatiques constructions datant d’avant l’arrivé des espagnols. C’est l’un des sites archéologiques les plus grands du pays, avec ses monticules, ses ponts, ainsi que des places, des chaussées et un aqueduc toujours en fonctionnement.

Prostitution

La prostitution est légale au Costa Rica, avec une partenaire majeure. Il y a des prostitués partout, mais à Tamarindo qui est une ville sur la Côte Ouest du Costa Rica, il y en a plus. Elles sont faciles à repérer. Si vous voyez un homme dans la cinquantaine avec une jeune fille dans la vingtaine, voila!